Raspberry Pi ::..

Introduction :.

L'arrivée sur le marché de ce magnifique appareil, nous donne des ailes et des envies de découvertes, de développements, de programmation ...

Matériel :.

Pour commencer .

Après avoir reçu votre matériel à la maison, vous êtes prêt pour commencer l'assemblage et les premiers essais de votre Raspberry Pi. Yesss ! Nous allons principalement parler de la version "Type B"

Il faut un minimum de matériel pour faire la première mise en service du Raspberry Pi.

Installation .

Concernant la carte SD, choisisser une carte SD rapide en lecture/écriture, pas trop bas de gamme.
Si vous l'avez achetée sans la distribution pré-installée, il faudra s'y attacher et pour cela, il faut aller sur le site de Raspberry Pi et dowloader l'image Raspbian “wheezy”, une variante de Debian, Elle doit avoir une capacité d'au moins 4 Go, le système fait environ 1.7 Go, avec 2 Go ça tourne mais si on installe des programmes ...
La carte doit être formatée en FAT32
En suite il faut lui installer l'image du système.
Le programme Win32 Disk Imager est le bon logiciel pour cela.

Une fois la machine câblée et allumée, vous allez arriverez dans la configuration.

Ne pas oublier ensuite de faire les mises à jour nécessaire :


jp@raspberrypi ~ $ sudo apt-get update
jp@raspberrypi ~ $ sudo apt-get upgrade -y
jp@raspberrypi ~ $ sudo apt-get dist-upgrade -y

Sauvegarde .

Un backup régulier de la carte n'est pas inutile. Pour cela nous pouvons utiliser aussi le programme "Win32 Disk Imager". ATTENTION: Il faut entrer à la main le chemin où sera déposé le fichier sur le PC (il y a un bug!), puis faire un "Read" (de la carte SD)

Régulièrement il faut faire un statut de la carte avec la commande suivante :


jp@raspberrypi ~ $ df -h .
Sys. fich.     Taille Util. Dispo Uti% Monté sur
/dev/root         15G  1.7G   13G  12% /

Sommaire

Tuning :.

Configuration .

A tout moment, il est possible de retouner dans le setup pour modidier des paramètres que nous avions choisis ou pas lors de la première mise en service du Raspberry Pi.
Il sufit dans le terminal de lancer la commande suivante :


jp@raspberrypi ~ $ sudo raspi-config

Il ne faut pas hésiter à overclocker le système.

Ne pas oublier d'activer l'accès SSH

Pour connaître le nom du disque, tapez la commande


jp@raspberrypi ~ $ sudo fdisk -l

Disk /dev/mmcblk0: 16.0 GB, 16012804096 bytes
4 heads, 16 sectors/track, 488672 cylinders, total 31275008 sectors
Units = sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x00014d34

        Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/mmcblk0p1            8192      122879       57344    c  W95 FAT32 (LBA)
/dev/mmcblk0p2          122880    31275007    15576064   83  Linux


Clavier .

Un grand nombre de claviers sont utilisables avec le barebone. Un simple clavier avec un cordon USB fait bien l'affaire. Mais, il reste que c'est très intéressant de travailler avec un clavier sans fil. Le setup du Raspberery propose un quantité de solutions.
Pour ma part j'ai chois un petit clavier de Logitech avec touchpad intégré (pour remplacer la souris), le modèle "K400".

Supervision .

Pour ajouter un utilisateur, pas de problème.

Les utilisateurs créés ne font pas partie automatiquement du club des "sudoers".
Pour leur donner ce privilège, il faut les ajouter manuellement dans le fichier adoc. Pour cela, il faut lancer la commande suivante :


jp@raspberrypi ~ $ sudo visudo

Le fichier s'ouvre avec votre éditeur préfé (ici joe) ... et il suffit d'ajouter en bas du fichier (dernières lignes) les informations pour le login à mettre dans le groupe des sudoers !


..
..
..

# Allow members of group sudo to execute any command
%sudo   ALL=(ALL:ALL) ALL

# See sudoers(5) for more information on "#include" directives:

#includedir /etc/sudoers.d
pi ALL=(ALL) NOPASSWD: ALL
jp ALL=(ALL) NOPASSWD: ALL
xxx ALL=(ALL) NOPASSWD: ALL

Ici nous avons ajouté l'utilisateur xxx

Sommaire

Applications :.

Les outils .

Les premiers outils que j'ai installé ont été :

Installation classique avec :


jp@raspberrypi ~ $ sudo apt-get install joe

Mises à jour .

Pour faire des mises à jour régulièrement, je vous propose un petit script.
Avec l'éditeur, il faut créer un fichier texte avec le contenu ci-dessous:


jp@raspberrypi ~ $ joe upgrade

echo "Patience : Mise à jour du Raspberry Pi"
sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade -y
sudo apt-get dist-upgrade -y
sudo apt-get clean
sudo apt-get autoclean
sudo rpi-update

Le "-y" permet de répondre automatique "yes" aux questions demandées !
Il suffit de lancer ce script régulièrement pour garder un environement à jour.
une dernière ligne avec "sudo reboot" pourrait terminer le fichier ci-dessus :-)

Exemple :


jp@raspberrypi ~ $ sh upgrade

Et voilà, votre barebone est au top !!!

Sommaire